« Ma prise de notes, 15 juin, par Pascal Malnou | Page d'accueil | Ma prise de notes, 15 juin, par Meryem Le Saget »

17/06/2009

Ma prise de notes, 15 juin, par Béatrice Andurand

Vélib’ : vers une économie de la fonctionnalité…
La dimension temps prend une valeur très importante dans les futurs déplacements et donc dans la consommation des gens. Par exemple la majorité des déplacements en Vélib’ à Paris font moins de 2 kilomètres, c’est la raison pour laquelle il est plus rapide de prendre un vélo que de sortir sa voiture et d’essayer de la garer à l’arrivée. Demain les enjeux seront de faciliter la vie des Parisiens en leur permettant un accès très facile à des données de déplacement par exemple avec leur portable. Là encore la dimension temps est vitale, on n’accepte plus d’en perdre pour chercher des infos.

Une problématique similaire : les centres commerciaux…
Il est plus efficace d’avoir un centre commercial à 8mn sur un axe perçu comme rapide. Donc la visite dans ce centre répond à un objectif de week-end qui est d’acheter un meuble par exemple pour Domus ou des plantes pour Truffaud dans un endroit où on sait qu’on trouvera un large choix, en famille, même si ensuite la livraison tarde, le choix qui peut être la partie la plus ingrate de l’acte d’achat est maîtrisé plus facilement.

Pour prendre une longueur d’avance …
… il faut prendre en compte que le Français optimise son temps, il va de plus en plus déserter les grandes surfaces pour aller près de chez lui dans les plus petites. Il va aller chez Picard pour gagner sur le temps de la cuisine, il va commander sur internet pour ne pas perdre son samedi à courir les boutiques quand il n’a pas à toucher les produits… La dimension du prix passant parfois au deuxième rang.

Écrire un commentaire